Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr

La réincarnation

Vous êtes ici : » » La réincarnation ; écrit le: 14 avril 2012 par telecharger

La réincarnation

L’islam, le christianisme et le christianisme recusent la réincarnation. Pourtant, quoi de plus humain que de vouloir, malgré la mort, retrouver les agréments de l’existence ?



L’affaire Bridey Murphy

La mode de la réincarnation est lancée au début des années 1950 aux Etats-Unis par Morey Bernstein, un hypnotiseur amateur. Dans un livre à succès, A la recherche de Bridey Murphy (1957), il raconte comment une jeune femme, endormie par lui, décrit en détail sa vie en Irlande vers 1780: elle se nommait alors Bridey Murphy. Les vérifications scientifiques montrent, malheureusement trop tard, que toute l’histoire est inventée par Bernstein lui-même et par la jeune femme en question.

Hypnose et vies antérieures

De soi-disant spécialistes proposent, moyennant finance, de retrouver les vies antérieures grâce à l’hypnose. Ces imposteurs parlent de «régression» et même de psychanalyse des existences précédentes. Il faut savoir que l’hypnose est une technique médicale dangereuse lorsqu’elle est pratiquée sans compétence. De plus, en songeant trop aux vies antérieures, on se coupe de la réalité d’une manière inquiétante d’un point de vue psychologique. Il peut y avoir dissociation de la personnalité.

Les travaux de lan Stevenson

Ce psychiatre américain de l’université de Virginie est le grand spécialiste des récits de réincarnation qu’il étudie depuis 1961. Il se restreint à ceux fournis spontanément par des enfants. A l’issue d’enquêtes d’une excessive minutie, il présente, à partir de 1974, dans cinq livres, les plus importants des deux cent cinquante cas retenus : ceux-ci proviennent du monde entier et pas seulement de pays dans lesquels l’idée de réincarnation est entrée dans les moeurs. Stevenson a vérifié chaque fois que la personne décédée dont l’enfant connaît la vie a bien existé et que les épisodes racontés sont exacts. Les cas les plus spectaculaires sont ceux d’enfants portant sur leur corps les mêmes marques (cicatrices ou autres) que celui ou celle qu’ils disent avoir été.

Rien n’est encore prouvé

Stevenson déclare avec fermeté que, pris séparément ou dans leur ensemble, ses dossiers ne constituent pas la preuve de la réalité de la réincarnation. Ils suggèrent à peine quelle est une hypothèse parmi d’autres, comme, par exemple, celle de la mise en œuvre d’une forme particulière de perception extrasensorielle : l’enfant aurait connaissance de la vie d’un autre par une forme de voyance. Et Stevenson ajoute avec un remarquable esprit scientifique: « Ma seule conclusion est la nécessité d’approfondir letude de cas analogues. » A moins que, comme le remarque Richard Broughton de l’institut de parapsychologie de Durham en Caroline du Nord (Etats-Unis), la réincarnation n’ait été simplement inventée par nos ancêtres, pour donner un sens à ces faits de perception extrasensorielle qui s’imposaient à eux, et dont la science a commencé l’étude depuis un siècle.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles